Historique:

Le Parc du Mont-Comi est reconnu pour être innovateur dans plusieurs domaines. Alors que le vélo de montagne faisait son apparition à travers le Québec, le groupe Roussel accepte d’ouvrir la montagne au vélo de montagne dès le début des années 1990. À l’époque, il n’avait aucun sentier de descente sur le versant principal, les adeptes du vélo de montagne utilisaient les sentiers de ski de fond ou tout simplement les pistes de ski. Les années ont passé et les passionnés ont aménagé des sentiers serpentant la montagne. Le remonte-pente permet l’accès à une douzaine de pistes de descente le dimanche après midi et durant les belles fin de semaine d’automne. De plus, pour les amateurs de cross-country, plusieurs kilomètres de sentiers de ski de fond amusants à rouler sont accessibles à partir de la base de la montagne. En 2020 un OBNL est créé. Les Sentiers du Mont-Comi veut développer de nouveaux sentiers de vélo de montagne. Un projet d’investissement de 40 000$ est en cour, grâce à la MRC de la Mitis, avec la participation du Groupe Roussel et la Communauté de vélo de montagne du Mont-Comi.

Description:

Une demi douzaine de pistes de descente fait à la main. Portez vos casques full face et protections. Rendez vous au télésiège 2.

La Sous-bois 1 est le coup de coeur de plusieurs. Une super singletrack avec plusieurs beaux virages flowy et quelques passages plus techniques.

Attention, elle fini en traversant un rockgarden. Elle a été entretenu manuellement plusieurs fois durant les dernière années par la communauté de vélo.

La Sous-bois 1, La Sous-bois 2, La Bérubé, La Short Cut, sont des singletracks, passant dans les sous-bois de la station, avec plusieurs virages, roches et quelques petits sauts.

La DH1, La DH2 et La Freeride  sont de niveaux plus technique avec plusieurs roches et quelques drop.

La DH2 est la plus technique de toutes. Elle fut utilisée lors de la finale provinciale en 2000.

Très escarpée et accidentée à cause des roches et des arbres dans la première partie du parcours.

Elle devient plus roulante dans la deuxième partie avant de passer sous le télésiège 1. On rejoint ensuite la fin du Sous-bois 1.

La DH1 est la préférée de plusieurs locaux. Une super singletrack avec quelques passages plus techniques. Elle fini en passant sur des petits ponts.

Seule La familiale, en chantier présentement, est un sentier aménagé à l’aide de machinerie.

Cette piste beaucoup plus accessible, dévalera la montagne du sommet au télésiège 2.

Elle deviendra la première flow line du Mont-Comi.

240m de dénivelé sur 2 km de longueur de pure plaisir!

Une nouvelle zone Enduro sur le versant sud de la montagne depuis quelques année. 5 pistes faits à la main par les riders locaux.

Ces pistes sont accessibles par la même entrée au pied de l’antenne la plus au sud ou par la familiale.

La Bouillon est le premier sentier de type enduro aménagé sur la montagne avant même que le terme enduro soit inventé.

La Soleil traverse plusieurs types d’écosystèmes forestiers et suit sur une bonne partie de son parcourt, un petit ruisseau asséché durant l’été, ce qui rend le coup d’œil magnifique.

La Léo est une piste flowy loamy rapide et sinueuse, accessible à tous, qui traverse une superbe érablière. La Roy offre un plus grand défi technique avec sa partie beaucoup plus rocailleuse. La Tremblay emprunte un sentier de raquette et se jette dans La Soleil comme la Léo. L’entonnoir du versant sud se termine au Relais Indien. Refuge de ski fond situé à 1,6 km du chalet principal du Mont-Comi.

Pour ne pas perdre le nord, assurez-vous d’avoir l’application Trail Forks sur votre téléphone mobile.

Mission:

Développer et promouvoir la pratique du vélo de Montagne et des saines habitudes de vie.

Développer les sentiers de vélo de montagne de tous niveaux au Mont-Comi et sur les terrains Inter Municipaux de la MRC de la Mitis.

Rassembler, consolider et développer la communauté de vélo de montagne du Mont-Comi, de la Mitis, du Bas-Saint-Laurent.

Renforcir le sentiment d’appartenance de la communauté de vélo du Mont-Comi.

Favoriser l’offre touristique de la région du Bas-Saint-Laurent/Gaspésie.